Service de nutrition


Service de Nutrition

Votre santé est aussi entre vos mains.

Voici le grand credo de la prévention. Chacun sait aujourd’hui à quel point la nutrition joue un rôle majeur dans cette prévention. Chaque jour des centaines d’études scientifiques nous le rappellent et enrichissent notre connaissance. Parfois les messages paraissent contradictoires. C’est le rôle des experts, notre rôle, d’interpréter et surtout de traduire ce flot d’informations afin de ne pas prendre de mauvaises voies.

Celles-ci sont des impasses dans lesquelles s’engouffrent trop souvent médias et « vedettes ». Ainsi les restrictions, exclusions et régimes divers et variés sont très rarement justifiés, ont souvent de multiples inconvénients : ils conduisent à des carences, ils nous privent d’aliments utiles et précieux ; ils sont souvent tristes et monotones ; ils sont suivis d’une reprise de poids lorsqu’on les pratique pour maigrir ; ils nous empêchent de manger ensemble. Bref ils ne doivent concerner que des cas particuliers tout à fait limités, sur indication médicale spécialisée.

Une bonne nutrition repose sur les principes très simples dont le bon sens est confirmé par tous les travaux de recherche en nutrition.

  • Sauf allergie ou intolérance bien documentée il ne faut exclure aucun aliment, car tous sont utiles et complémentaires. Une alimentation variée est donc la première clé d’une alimentation équilibrée. Pour s’en assurer il suffit de vérifier que l’on a mangé au moins 20 aliments différents chaque jour !

  • La qualité de notre alimentation passe aussi par la prise en compte de la qualité de chaque aliment. Ainsi il est important de choisir les aliments non raffinés (pain, céréales…), de consommer des aliments simples (poisson, laitages) et frais (fruits, légumes), de ne pas rajouter sel et sucre inutilement, de ne pas malmener la viande par une cuisson inappropriée

  • Sur le plan quantitatif, la modération est de mise, car tout aliment en excès déséquilibre l’alimentation (sans tomber dans l’obsession alimentaire). Et sur le plan global il est important de ne pas manger plus que ce que l’on dépense. Un poids stable en est le témoin ; un poids qui s’élève traduit des apports supérieurs aux dépenses ou des dépenses inférieures aux apports. D’où l’importance de l’activité physique !
Service de nutrition institut Pasteur de Lille

Mais une bonne alimentation ne se résume pas à ces considérations techniques. Les deux autres dimensions de l’acte alimentaire sont primordiales :

le plaisir et le partage.

Bien comprises elles contribuent à la régulation et à la diversité de notre alimentation

  • Déguster, savourer, apprécier des « bonnes choses », sans culpabilité nous apporte de la satisfaction et doit nous conduire à manger mieux. Manger parce que l’on a faim, s’arrêter quand on est rassasié sont aussi les clés de notre comportement alimentaire.

  • Manger avec d’autres, assis, à table, pendant un certain temps sans faire autre chose que parler… contribue ainsi à une nutrition pleine de sens, de saveur et source de bien-être.

Dr Jean-Michel Lecerf


Allergies alimentaires

La néophobie alimentaire

La pause déjeuner