En Europe, on estime que la pollution atmosphérique entraîne environ 600 000 décès par an (482 000 pour l’air extérieur et 117 200 pour l’air intérieur). En France, la pollution par les particules fines émises par les activités humaines serait à l’origine, chaque année, d’au moins 48 000 décès prématurés, ce qui correspond à 9 % de la mortalité en France. Conscient de cet enjeu de santé publique, l’Institut Pasteur de Lille se mobilise autour de ces problématiques et créé en 2017, le Pôle Régional Pollution Santé Longévité. Rassemblant de nombreuses institutions régionales, ce pôle permet de regrouper des experts afin d’accroitre les connaissances sur l’impact de la pollution sur la santé et la longévité.