L’Institut Pasteur de Lille est une fondation privée reconnue d’utilité publique dédiée à la recherche fondamentale, à la prévention, la santé publique et à la formation dans ses domaines de compétence. Avec ses six unités mixtes de recherche, son centre d’examens, son service nutrition et son centre international de vaccination, l’Institut Pasteur de Lille contribue à l’amélioration de la santé et de la qualité de vie. Les équipes de l’Institut Pasteur de Lille, grâce au soutien de partenaires et donateurs, sont engagées dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires ou neurodégénératives, les maladies inflammatoires, infectieuses ou parasitaires, les maladies métaboliques ou encore les cancers.

L'histoire d'une fondation recherche médicale : La naissance de l'Institut Pasteur de Lille

Pasteur Lille et son histoire toujours plus proche du public lillois

L’Institut Pasteur de Lille est indépendant de l'Institut Pasteur à Paris. Il a été créé en 1894. Lorsqu’une épidémie de diphtérie s’abat sur la région, une délégation lilloise se rend à Paris et demande  à Louis Pasteur et Emile Roux, qui a créé un sérum antidiphtérique, de construire un institut à Lille pour le produire en grande quantité : l’Institut Pasteur de Lille est né. Louis Pasteur choisira le premier directeur de cet établissement : Albert Calmette. Il sera l’un des deux inventeurs du vaccin tuberculeux avec le docteur Camille Guérin, vétérinaire : le BCG, le Bacille Calmette et Guérin.

Mais Louis Pasteur avait déjà eu une histoire avec la population lilloise. Jeune professeur de chimie  il avait été en effet nommé en 1854, à 32 ans, doyen de la Faculté des Sciences qui venait d’être créée à Lille. Il y restera 4 ans.  Louis Pasteur y fera des découvertes sur la fermentation alcoolique de la bière.


LOUIS PASTEUR

Louis Pasteur Institut Pasteur de Lille

Louis Pasteur et Lille

Après un brillant parcours d'étudiant, Louis Pasteur entre à l’École normale supérieure et choisit d’étudier l’activité optique pour la lumière polarisée de cristaux d’acide tartrique et de tartrate dérivé de la fermentation du vin. Il montre dans sa Thèse de Science soutenue en 1847,  que les organismes vivants produisent des cristaux asymétriques optiquement actifs, ce qui différencie la matière organique du monde minéral. Il débute sa carrière comme professeur suppléant de chimie à la Faculté de Strasbourg, puis il est nommé à 32 ans, le premier doyen de la Faculté des Sciences qui vient d’être créée à Lille en 1854. C’est dans notre ville que,  travaillant à la demande des brasseurs de bière de la région, Pasteur va faire, entre 1854 et 1857, des observations fondamentales sur les fermentations alcooliques qui donneront naissance à la microbiologie et à la découverte du rôle des germes dans les infections.

ALBERT CALMETTE

Albert Calmette Institut Pasteur de Lille

La découverte du BCG à Lille

Très vite, Albert Calmette s'intéresse à la tuberculose et sera rejoint par le vétérinaire Camille Guérin. Un objet de recherche primordial qui les occupera pendant vingt ans pour parvenir à la découverte d'un vaccin efficace qui porte leur nom : le BCG (Bacille de Calmette et Guérin) mis au point dans les locaux de l'Institut Pasteur de Lille.

De 1905 à 1919, les deux chercheurs travaillent sur ce vaccin qui est utilisé pour la première fois avec succès chez les jeunes enfants en 1921. En 1928, la vaccination par le BCG est largement diffusée dans l’ensemble du monde.

Aujourd’hui encore, les chercheurs de l’Institut continuent à lutter contre la tuberculose et suivent les traces de Calmette et Guérin. L’équipe de Camille Locht travaille à la mise au point d’un vaccin de rappel qui prolongerait l’efficacité du BCG initial et d’un traitement permettant de rendre le bacille de Koch plus sensible aux antibiotiques afin de diminuer les doses et les effets secondaires associés.

ÉMILE ROUX

Émile Roux Institut Pasteur de Lille

Plus d'un siècle au service de la santé publique

En 1894, le Nord de la France est touché de plein fouet par une grave épidémie de diphtérie. Une délégation de la municipalité se rend à Paris pour consulter Louis Pasteur sur la façon la plus rapide de mettre en œuvre la fabrication du nouveau sérum qui vient d'être mis au point par Emile Roux à l’Institut Pasteur (créé en 1888.)

Pasteur accepte de créer à Lille un laboratoire pour la production de sérum antidiphtérique. Ce laboratoire provisoire voit le jour dès 1894 à la Halle aux Sucres dans le Vieux Lille. Louis Pasteur accepte, juste avant sa mort en 1895, que ce laboratoire porte son nom et il choisit Albert Calmette comme premier directeur.

L’Institut Pasteur de Lille a été construit notamment grâce à la ville de Lille, la population du Nord-Pas-de-Calais et à la générosité d’Albert Calmette qui versera le produit de la vente de certains de ses brevets. Par la suite, Albert Calmette mettra au point le BCG dans ces locaux au début du XXe siècle avec l’aide de Camille Guérin.


LE DISPENSAIRE DE L'INSTITUT PASTEUR DE LILLE

DISPENSAIRE PASTEUR LILLE

VACCIN BCG

VACCIN BCG PASTEUR LILLE

CAMILLE GUÉRIN

Camille GUERIN INSTITUT PASTEUR DE LILLE